Le spectacle printanier des champs de colza

Le spectacle printanier des champs de colza

Les champs de colza


Au printemps, il est très courant de s'arrêter et d'admirer le spectacle de ces immenses champs jaunes qui, ces dernières années, sont redevenus très communs dans notre péninsule. C'est la floraison du colza, une plante qui a repris vie grâce à sa facilité de culture et aux innombrables utilisations auxquelles elle est liée.
Le colza, Brassica napus, appartient à la famille des Brassicacées et est donc étroitement apparenté au chou, au brocoli et au chou-fleur. Il s'agit en fait d'un hybride naturel très vigoureux entre un navet et un chou-fleur. Selon les conditions de croissance, il peut atteindre de 60 à 90 cm et, grâce à ses racines très profondes, il résiste très bien à la sécheresse. La floraison, très durable, a lieu au milieu du printemps: les fleurs sont composées de 4 pétales opposés deux à deux, comme c'est typique de cette famille.
Leur couleur est d'un beau jaune clair. À leur flétrissement, ils commencent à développer les graines, ce pour quoi elles sont principalement cultivées. Ils sont en effet riches en une huile qui peut être utilisée dans le secteur alimentaire, mais qui a récemment trouvé de nouvelles utilisations.

Ensemencement de colza



La culture du colza est simple et est couramment utilisée même sur de petites parcelles. Il s'agit en fait d'un excellent agent régénérant du sol et une partie peut être utilisée comme fourrage pour les animaux. Sa rusticité est alors exploitée en le semant en automne: en occupant le sol il évite qu'il ne soit envahi par les mauvaises herbes.
Pour obtenir un beau champ il faut d'abord labourer et broyer finement: la période préférée dans notre pays est d'août à octobre, mais elle peut aussi se dérouler à la fin de l'hiver. Dans les petites parcelles, les graines peuvent être dispersées sur les bords, sinon elles procèdent mécaniquement. L'idéal est de créer des rangées de 30 cm de large et s'étendre sur environ 10 cm dans la rangée. La graine doit être laissée assez peu profonde en la couvrant avec un maximum de 2 cm de sol fin.

Entretien des cultures



C'est une plante assez autonome, surtout si elle est semée en automne lorsqu'elle ne souffre que d'une quantité minime de compétition avec les mauvaises herbes. Habituellement, il n'y a pas besoin d'irrigation pour arriver à la germination. Compte tenu de sa résistance, ils seront également superflus: il est donc idéal pour les zones arides de notre pays.
Si nous procédons au printemps, nous devrons être un peu plus prudents en éliminant les mauvaises herbes au moins jusqu'à ce que la rosette basale des feuilles se soit développée.
Le colza est une plante extrêmement rustique et n'a pas besoin d'aide, ni d'engrais organiques, ni d'engrais, sinon un peu d'azote au printemps.
Il ne craint même pas les ravageurs et les cryptogames: nous le défendons uniquement contre les limaces, en particulier dans les premiers stades de croissance.

Utilisations du canola



Le colza a de nombreuses utilisations dans l'agriculture et l'industrie, mais est de plus en plus apprécié même à la maison.
Comme conditionneur de sol
Le canola est planté en automne ou au printemps à différentes fins.
Le semis d'automne empêche tout d'abord la croissance des mauvaises herbes pendant l'automne et les mois de mars et avril. À cela, nous ajoutons sa qualité d'avoir des racines très profondes, capables de rechercher et d'apporter à la surface des ressources que d'autres plantes ne pourraient pas trouver. Ils "travaillent" également le sol pour le rendre plus doux, plus perméable et vivant. Pour obtenir le maximum, nous devons couper les tiges avant toute production de graines. Nous les laisserons sécher sur le sol pour les incorporer au labour préparatoire de la récolte suivante.
Si le semis a été tardif, les plantes périront quand le froid arrivera: les feuilles doivent être laissées sur le sol pour qu'elles libèrent les nutriments.

Utilisation en cuisine


L'utilisation du colza comme légume n'est pas répandue dans notre pays, mais compte tenu des qualités nutritionnelles intéressantes, il convient de la prendre en considération. Les feuilles et les fleurs peuvent être consommées. Les premiers sont récoltés lorsqu'ils atteignent une bonne taille: ils peuvent être consommés crus, mais en général ils sont cuits avec d'autres légumes à feuilles. Ils peuvent être conservés quelques jours au réfrigérateur, mais ils se gaspillent rapidement. Alternativement, nous pouvons les blanchir et les stocker par congélation.
Au lieu de cela, les fleurs doivent être cueillies immédiatement après l'ouverture et sont excellentes comme décoration pour les salades.

L'exposition printanière des champs de colza: autres usages du colza



Le colza en tant que culture extensive a pour principal objectif de fournir des graines, riches en huiles qui peuvent être utilisées dans de nombreuses régions. Cependant, ils ne conviennent pas à la consommation humaine car ils contiennent une bonne quantité d'acide érucique. Pour y remédier, une variété a été mise au point au Canada, appelée canola, à faible teneur, qui a connu un grand succès.
L'huile extraite des graines de la variété traditionnelle est un additif alimentaire, utilisé en très petites quantités. Les résidus de transformation sont exceptionnellement riches en protéines et sont utilisés comme aliments pour animaux en remplacement du soja.
Un biocarburant peut également être raffiné à partir d'huile.